samedi 29 octobre 2011

Cirque : La Vie, un spectacle mortel…

© Matthias Clamer
Pécheurs, prenez garde. Quand viendra l'heure de votre mort, vous n'échapperez pas au jugement dernier ! Comme les personnages de La Vie, vous devrez peut-être danser, chanter, crier, sauter, jongler ou voler pour éviter - ou plus exactement pour supporter - la descente aux enfers…

Le nouveau spectacle de la troupe de cirque québecoise Les 7 doigts de la main est un mélange entre cabaret et disciplines de cirque (équilibre, diabolo, numéros aériens, contorsion…), entre humour et sensualité, entre douleur et légèreté.

Patrick Léonard © Y. Derennes
Coup de chapeau à l'un des héros de ce spectacle, Patrick Léonard, parfait en homme-enfant, clown-acrobate, dément et romantique à la fois. Et à la bande-son du spectacle, énorme, grâce à DJ Pocket aux manettes.

Bref, c'est jouissif et en plus, ça se joue dans un lieu magique, le Cabaret Sauvage. 2 heures de plaisir et de performance. Courez-y !

© ODC photo

© Eric Piche

La Vie - un cirque mortel, spectacle conseillé à partir de 14 ans. Cabaret Sauvage, parc de la Villette, à Paris, jusqu'au 20 novembre. Du mardi au samedi à 20h30. Dimanche à 16h. Plein tarif 25 euros. 
Autre spectacle de la troupe Les 7 doigts de la main à venir : Psy, à la Grande Halle.
www.villette.com

vendredi 28 octobre 2011

"I believe I can fly" avec les Skyliners

©Seb Montaz
Ils s'appellent Julien, Tancrède, Seb ou Antoine. Ce sont des pionniers, sans doute les meilleurs représentants au monde de la highline, une discipline qui consiste à évoluer sur un câble souple tendu entre 2 supports en haute altitude.
Relire les précédents articles ici.

Ces gens-là ont probablement un petit grain de folie, surement beaucoup de talent… mais ils ont sans aucun doute un énorme atout, nommé Sébastien Montaz-Rosset. Un réalisateur passionné qui magnifie leurs exploits. 

Le 14 novembre, sort LE film I believe I can fly : le meilleur de ce que Seb Montaz a tourné auprès de ces "skyliners", avec une superbe bande-son. Voici le trailer (3min45).

I Believe I can Fly ( flight of the frenchies). Trailer from sebastien montaz-rosset on Vimeo.


Ou plus, un passage de 14 minutes du film…

I Believe I can Fly ( flight of the frenchies ). Free segment from sebastien montaz-rosset on Vimeo.

mercredi 26 octobre 2011

l'ascenseur sous-marin d'Herbert Nitsch, l'homme le plus profond du monde


Herbert Nitsch est un apnéiste autrichien de 41 ans. Sa spécialité : le no-limit. Descente à l'aide d'une gueuse, remontée à l'air d'un ballon… Cette discipline permet d'atteindre les profondeurs les plus extrêmes. Herbert en détient le record du monde, homologué par AIDA, avec 214 mètres, atteints le 14 juin 2007 en Grèce !

Herbert rêve de tenter 3 nouveaux records : 244m d'abord, puis 275m et 305m.
La première étape, celle de 244m (800 feet), est prévue en juin 2012. Le projet sponsorisé a été appelé «Breitling Extreme 800».
En ce moment, le plongeur est en Grèce pour s'entraîner et tester son matériel. En particulier, une sorte d'ascenseur futuriste qui lui permet de descendre vers les abysses… Incroyable ! Ci-dessous : photos de la construction de l'engin et surtout, vidéo de sa première utilisation…





© http://www.herbertnitsch.com

London Calling pour Emeric Martin, joueur de tennis de table handisport

London Calling, c'est une nouvelle rubrique ! Elle présente des sportifs qui participeront ou qui rêvent de participer, l'été prochain, aux Jeux olympiques (27 juillet-12 août) ou paralympiques  (29 août-9 septembre).


P. Leroy
Emeric Martin est l'un des piliers de l'équipe de France de tennis de table handisport. C'est un joueur de classe 4 : en fauteuil roulant. Il vient d'être médaillé d'argent aux Championnats d'Europe à Split (Croatie). 
C'est une étape importante sur son chemin vers les Paralympiques de Londres. S'il se qualifie, ce serait sa 4e participation aux JO, après avoir eu 3 médailles par équipe : l'or en 2000, l'argent en 2004 et le bronze en 2008.

Interview (réalisée mi-septembre à Paris, lors des Rencontres EDF).

P. Leroy

Participer à des JO en ayant déjà autant d'expérience, cela fait encore rêver ?
Bien sûr, cela reste une compétition à part, le Graal pour un sportif. J'ai déjà eu des médailles européennes, mondiales et olympiques, mais rien ne vaut la saveur de ces dernières ! Bon, les Jeux donnent plus de pression, aussi… 

Quels objectifs te fixes-tu pour Londres ?
Avoir une nouvelle médaille par équipe et une individuelle. Mais avant cela, il faut assurer ma qualification ! Pour l'instant, elle n'est pas acquise. Je suis 7e mondial et il faudra que je reste dans le top 16.

Là-bas, tu te sentirais à domicile ?
Oui. Mon club de supporters serait présent. Ils ne viendraient pas de loin : je suis Normand. 

Ton plus beau souvenir aux Paralympiques, c'est quoi ?
Les plus beaux JO ont été ceux de Sydney en 2000. La salle la plus remplie, c'était à Pékin en 2008, avec entre 7 et 10 000 spectateurs et des conditions fabuleuses. 

P. Leroy
A l'entraînement, pour préparer des Jeux, il faut innover ou se reposer sur ses acquis ?
Surtout ne pas tenter de nouvelles choses ! Là il faut renforcer les bases. Tout faire pour devenir encore plus fort dans ce qu'on maîtrise le mieux. Ce n'est pas le moment de faire des fantaisies.

En dehors de la technique du tennis de table, que comporte ton entraînement ?
Du handbike. C'est un vélo où l'on pédale avec les bras. Idéal pour la musculation !

Tu souffres de la faible notoriété du handisport en France ?
Non… Ça va quand même de mieux en mieux. Personnellement, je ne suis pas isolé. Je suis sponsorisé par l'entreprise EDF dont je suis salarié. Je suis détaché à 50% pour m'entraîner. Dans l'idéal, j'aimerais évidemment y consacrer 100% de mon temps… Mais honnêtement, je ne suis pas mal loti !


P. Leroy

samedi 22 octobre 2011

les 50 raisons de se lever demain… par l'équipe

La rédaction de l'Equipe, qui avait déjà proposé les 50 raisons d'acheter le quotidien (relire ici), liste cette fois les 50 raisons de se lever pour la finale du Mondial de rugby demain…

mardi 18 octobre 2011

Mercato : le duo Rolland-Lizeroux fait la promo de La Plagne




Mercato, c'est une rubrique qui explore le sport côté marques, sponsoring, business…

Kevin Rolland, skieur freestyle, et Julien Lizeroux, skieur alpin, viennent de la station savoyarde de La Plagne. Pour en faire la promotion, les deux potes ont tourné des petits spots décalés… Une sorte d'hommage au 7e art ?
«La saga Kevin & Julien», c'est à découvrir ici.

London Calling : la gymnaste Delphine Ledoux

London Calling, c'est une nouvelle rubrique ! Elle présente des sportifs qui seront engagés, l'été prochain, aux Jeux olympiques (27 juillet-12 août) ou paralympiques  (29 août-9 septembre).

Delphine Ledoux est l'une des têtes d'affiche tricolores, championne de France indétrônable depuis 2005, en gymnastique rythmique (ex GRS). 
Fin septembre, lors des Mondiaux à Montpellier, elle a fini 12 e du concours général mais surtout… elle a obtenu son billet direct pour les J0.

L'occasion de faire connaissance avec elle ! Delphine, "Delph" pour les intimes, a 26 ans. Elle a débuté sa discipline à l'âge de 7 ans à Calais, sa ville natale. Elle a intégré l'équipe de France en 1999. 
Elle a accepté de me livrer quelques p'tites infos sur elle.

Ta chanson préférée du moment ? 
Don't you remember d'Adèle et Every teardrop is a waterfall de Coldplay.

Un sport dans lequel tu aurais aimé être pro ?
L'équitation… J'adore les chevaux ! Mais la GR est déjà la top pour moi !

Un héros, une personne qui t'inspire ?
Roger Federer. Il a un palmarès incroyable. Il est très simple et ne lâche rien quand il joue.

Dans ton sac, il y a…
Une petite coccinelle en peluche. Elle m'avait été offerte quand j'étais petite. Et elle a déjà fait le tour du monde!

Où ranges-tu tes trophées ?
Mes médailles sont toutes dans une énorme boîte très lourde. Mes coupes sont dans des cartons rangés chez ma mère mais j'ai deux trophées chez moi.

Juste avant d'entrer en piste…
J'ai des rituels dont une citation… mais c'est top secret!

Si tu avais un super-pouvoir…
Pas besoin ! J'ai déjà les bras qui s'allongent!



vendredi 14 octobre 2011

ski : laugh with me Argentina


Les skieuses du groupe technique de Coupe du monde (dont Anne-Sophie Barthet, Tessa Worley, Taïna Barioz, Anémone Marmottan, Nastasia Noens…) sont rentrées la semaine dernière d'un stage d'un mois à Ushuaïa.

Anne-Sophie Barthet vient de publier sur youtube un petit film qui confirme la bonne ambiance en équipe de France. Ça travaille dur… mais ça rigole aussi !

Enjoy !

vendredi 7 octobre 2011

les nouvelles vidéos du duo Osmose


L'ancienne gymnase Ludivine Furnon et son fiancé Martin Charrat forment le duo Osmose depuis 6 mois. 

 



Ils viennent de terminer un contrat d'un mois et demi en Suisse : ils ont participé au spectacle Ohlala, créé par la célèbre famille de cirque Knie. L'occasion de rôder la "sensual version" de leur numéro de main à main (photos DR).

Le 25 septembre, Osmose a présenté la "romantic version" en marge des Championnats du monde de gym à Montpellier. Ludivine, à qui j'ai demandé des nouvelles une fois de plus (lire les anciens articles ici) , est enthousiaste : «Ce moment a été vraiment magique et le public a été INCROYABLE, nous le remercions pour les standing ovations!»

Admirez les vidéos de ces 2 numéros ci-dessous !

Quelle est la suite, Ludivine ? «Nous présenterons notre dernière version, "Tango", les 22 et 23 janvier 2012 pour le Show Dance à Paris-Bercy»
On a hâte de découvrir ça !







jeudi 6 octobre 2011

Alex Honnold fait de l'escalade en solo : "Je m'assure que je ne tomberai pas"

© photo fournie par Alex

Il attaque les parois seul, sans sécurité et visiblement sans frayeur… Alex Honnold, Américain de 26 ans, pratique l'escalade depuis l'âge de 11 ans. Aujourd'hui, il enchaîne les performances en «free solo», une discipline exceptionnelle!

En ce moment, comme chaque année, Alex passe plusieurs semaines dans le Yosemite, un magnifique terrain de jeu doté de multiples «murs» à grimper. Lors d'une pause devant son ordi, il a accepté de répondre à mes questions… 



Faire de l'escalade seul et sans sécurité, ça paraît dangereux !
Tout comme conduire une voiture est dangereux seulement si on a un accident… et bien l'escalade est dangereuse seulement si on tombe ! Donc je m'assure que je ne tomberai pas, en étant très bien préparé, affuté, entraîné. Parfois, je vérifie une deuxième fois pour être sûr que l'ascension n'est pas trop difficile. Pour moi, faire ce qu'il faut pour ne pas tomber est assez simple ! 
© Photo fournie par Alex

© Photo fournie par Alex
As-tu parfois peur, avant, pendant ou après une ascension ?
Je n'ai jamais peur pendant une montée, même si j'ai évalué les risques avant de commencer. Si quelquechose me fait peur, c'est que je ne suis pas prêt pour la réaliser ! Quand je suis prêt pour une ascension, je peux être détendu et en profiter… Il n'y aurait aucune joie à faire de l'escalade si j'étais effrayé tout le temps !

A quoi tu penses lorsque tu escalades une paroi ? Tu es concentré sur ta technique ou tu peux profiter du paysage ?
Je ne pense à rien de spécial. J'essaie de garder mon esprit vierge… Bien sûr par moments je suis très concentré sur la technique : je dois savoir où mes mains et mes pieds se posent. Mais il y a des sections plus faciles où j'essaie juste de savourer l'environnement. J'aime regarder en bas. Je fais de l'escalade en solo parce que j'aime ce mouvement, en fait je m'amuse quand je m'élève.

© The North Face
© Photo fournie par Alex
Quel est ton meilleur souvenir ?

Je ne sais pas… Je fais une ascension presque tous les jours et c'est difficile d'en choisir une seule. Mais finalement, les meilleures ascensions sont celles que je partage avec des amis !  

Où rêves-tu d'aller ?
Cet hiver, par exemple, je veux aller en Asie du Sud-Est. Ça l'air d'être une région avec une culture intéressante. Mais je rêve d'escalader toutes sortes de nouveaux endroits et aucune destination ne représente le rêve absolu pour moi.
lien vers un documentaire de la chaîne CBS sorti ce 2 octobre, durée 13 min 19.



© The North Face

mardi 4 octobre 2011

spéciale dédicace

«Le sport c'est le plaisir, le sport c'est le sourire»
L'auteur de ces mots est Sébastien, mon prof de sport du moment. 
Je lui ai promis de transmettre ce slogan d'une puissance rare !

lundi 3 octobre 2011

Fred Sessa : "en apnée en piscine, on va gratter jusqu'à la dernière seconde"

© DR
Les Championnats du monde d'apnée en indoor auront lieu à partir de jeudi et jusqu'au 16 octobre à Lignano, en Italie. Ce sport est un peu moins connu que son cousin, l'apnée des profondeurs, dont les Mondiaux viennent d'avoir lieu en Grèce.

L'apnée indoor, en piscine donc, comprend 3 disciplines.
© lefigaro.fr, record de S. Mifsud
• l'apnée statique : il s'agit de rester immobile dans le bassin (complètement dans l'eau ou allongé à la surface) et de tenir sa respiration le plus longtemps possible (STA - record du monde à 11 min 35)
• l'apnée dynamique : il faut parcourir la plus grande distance en "nageant" sous l'eau en apnée. Cette discipline a 2 variantes : avec palmes (DYN - record à 265m) ou sans palmes (DNF - record à 218m).


F. Sessa
Le Français Fred Sessa, 26 ans, sera en lice à Lignano. Interview.

Comment abordes-tu ces Mondiaux ?
Mon dernier mois d'entraînement ne s'est pas déroulé comme je le désirais. En effet, comme j'étais en formation de plongeur chez les pompiers, toute apnée m'était interdite...
Mon objectif sera de ramener au moins une médaille, pour ne pas rentrer les mains vides!
Je me suis engagé dans les 3 disciplines, on verra sur place si je m'y tiens ou non, selon mon état de forme.

Comment se passe la concentration en apnée statique ?
C'est très spécial! A mes débuts en apnée, je ne supportais pas, puis avec le temps j'ai appris à aimer cette discipline... Le but est d'être dans un état second, au point de ne plus ressentir l'envie de respirer, c'est un gros travail de relaxation et de concentration... et surtout on ne compte pas le temps, car là les secondes deviennent des heures!

Et en apnée dynamique, comment gères-tu la nage, les virages ?
On joue habituellement sur la glisse… Moi je suis quelqu'un d'assez rapide, je n'utilise pas beaucoup la glisse, mais plutôt la fréquence de mes mouvements. Les virages ne sont pas vraiment difficiles à effectuer, mais un virage raté peut facilement "couler" la perf!

Pourquoi aimes-tu l'apnée ?
J'aime l'apnée depuis toujours je pense car je me retrouve tout seul avec mon élément : l'eau. J'aime beaucoup (trop selon mon entourage) me retrouver au calme seul sous l'eau, n'importe ou n'importe quand...

F. Sessa
Un apnéiste en profondeur doit remonter à la surface… En indoor, comment savoir quand il faut arrêter ?
En piscine, on joue beaucoup avec le feu! Les syncopes sont dues au fait qu'on va gratter jusqu'à la dernière seconde avant de sortir… Il ne faut pas trop tenter le diable, mais en même temps cela fait partie du jeu, un peu comme un KO en boxe, ou un marathonien qui s'évanouit apres sa course... c'est le sport! Il n'y a pas de signes qui me font arrêter : mon corp réagit instinctivement, il sort presque tout seul de l'eau (rires).

Regrettes-tu la faible médiatisation de l'apnée ?
Ça ne me dérange pas trop . Je n'ai pas envie que demain la mer devienne une autoroute (c'est de plus en plus le cas). Je sais c'est un peu égoïste! Maintenant, voir de l'apnée à la tv, c'est beau. Je suis pour qu'il y ait beaucoup plus d'encadrement, pour informer et éviter aux débutants ainsi qu'aux aguerris toutes sortes d'accidents…

La fascination créée par Le Grand Bleu, tu en penses quoi ?
Il reste pour moi une référence. Même si la plupart des apnéistes ne supportent pas le rapprochement entre la mort et l'apnée dans le film, je trouve que pour mon sport c'est un film magnifique. Mais n'allez pas croire maintenant que nous sommes tous des suicidaires! Il faut faire la part des choses.

vidéo de juillet 2010, Fred établit alors un record du monde en DYN à 255m, battu depuis !

Marcello Matrone : des imitations comme célébrations de buts !



Marcello Matrone a plus de chances d'obtenir un Oscar qu'un Ballon d'or. D'origine brésilienne, ce footballeur joue en Finlande, au FC HIK, un club de la capitale Helsinki, en… troisième division! 
Depuis plusieurs mois, il a pris l'habitude de célébrer ses buts en "rendant hommage" à des personnalités. 

Il prépare soigneusement ses imitations : ses accessoires de déguisement sont cachés derrière un panneau publicitaire et la musique a été fournie à la régie…  En général, plusieurs coéquipiers sont dans le coup. Résultat : gros buzz des vidéos sur youtube. 


On peut lui donner des idées sur :
http://www.facebook.com/marcellomatrone
Ou sur Twitter @marcellomatrone 


Dernière imitation, qui date de samedi : les Guns N' Roses

Dans les précédentes… Lady Gaga

Shakira

Amy Winehouse

Ayrton Senna

samedi 1 octobre 2011

Jeb Corliss en wingsuit : le passe-montagne

Si vous revenez de Mars ou si vos neurones ont fondu au soleil… voici un petit rappel. Le wingsuit, c'est une combinaison en forme d'aile. Cette discipline consiste à s'élancer d'un avion ou d'un hélicoptère et voler à l'horizontale en chute libre, à toute vitesse, avant l'ouverture du parachute.
Jeb Corliss est sans doute le plus taré de cette discipline… C'est un Californien de 35 ans. Il revendique plus de 1000 sauts en wingsuit depuis 10 ans.
Ses vidéos sont toutes hallucinantes… Je vous en ai déjà présenté certaines ici.


Voici la plus récente. L'exploit a eu lieu samedi dernier dans la province du Hunan, en Chine. Jeb a sauté depuis un hélicoptère à 1800 m d'altitude. Puis il a foncé à 120 km/h vers la montagne Tianmen pour traverser une arche, de moins de 
30 mètres de large
Après un premier essai raté pour causes de problèmes techniques, Jeb a réussi son second essai devant les caméras des télés chinoises. Il avait aussi une caméra embarquée dans le casque. Je vous laisse apprécier.