mardi 30 août 2011

Kelly Slater : encore une victoire!



Kelly Slater, 39 ans, a remporté hier le Billabong Pro Tahiti. C'est la 4e fois qu'il gagnait à Teahupo'o… C'est aussi la 2e victoire cette saison et surtout la 47e de sa longue carrière ! 

Il prend la tête du classement ASP… Vers un 11e titre de champion du monde? 




Vidéo hd dingue !



Classement mondial (après 5 épreuves sur 11)
1. Kelly Slater (USA), 26 950 pts
2. Jordy Smith (AFS), 26 500 pts
3. Joel Parkinson (AUS), 26 200 pts
4. Adriano de Souza (BRE), 22 750 pts
5. Owen Wright (AUS), 21 900 pts






Relire ici un portrait de Kelly Slater au moment de son 10e titre, en novembre 2010.
http://spoportivement.blogspot.com/2010/11/kelly-slater-un-papy-surfeur-10-fois.html

samedi 27 août 2011

MERCATO - Nadal pose sexy pour Armani



Mercato, c'est une rubrique qui explore le sport 
côté marques, sponsoring, business…


Après le footballeur espagnol Cristiano Ronaldo l'an dernier, c'est son compatriote Rafael Nadal qui est l'ambassadeur de l'empire de Giorgio Armani cette année. Le tennisman de
25 ans pose pour les campagnes des marques Armani Jeans et Emporio Armani Underwear. 
Les nouveaux visuels de la collection automne-hiver 2011 ont été dévoilés jeudi lors d'une soirée chez Macy's à New York. 


 

Nadal avait déjà posé pour les visuels de la collection printemps-été 2011:

 

En 2009, Nadal avait été la star des affiches du parfum L'Homme Sport de Lanvin:

vendredi 26 août 2011

Volvo Ocean Race : quand les marins simulent


Dans 2 mois, le 29 octobre, les concurrents de la Volvo Ocean Race s'élanceront du port d'Alicante, en Espagne. Ce tour du monde en équipage et par étapes représente l'Everest de la voile. 9 mois d'endurance, la cohabitation de 11 hommes sur des bateaux de 70 pieds (21,50 mètres), des températures extrêmes, un rythme ultra-élevé, le manque de nourriture et de sommeil… C'est une très belle course, exigeante, qui se finira à Galway, en Irlande, en juillet 2012.

J'ai eu envie de m'arrêter sur un moment intéressant dans les longs mois de préparation des équipes : un stage de secourisme, obligatoire. Cette semaine, toutes passent 2 jours dans un lieu spécialisé, le South Tyneside Maritime College, près de Newcastle, au Royaume-Uni. 





Le but du stage est donc de mieux maîtriser le matériel de sécurité à bord du bateau, d'acquérir les automatismes de survie… Même si les marins de l'équipe sont expérimentés, la remise à niveau n'est pas du luxe. Il y a des choses qui changent, des choses qu'on oublie… Les révisions passent par des exercices pratiques de simulation très très réalistes.



Réaction aux incendies, gestes de premiers secours… Et surtout une après-midi passée dans la piscine d'entraînement, avec simulation d'une situation de détresse, tous dans l'eau sous la pluie, l'orage, dans la nuit noire… Comment ouvrir le canot, comment y survivre, comment être hélitreuillé ? Emotions fortes garanties ! 


toutes les photos : Agathe Armand - Volvo Ocean Race
Regardez cette vidéo d'environ 6 minutes du stage de Groupama Sailing Team, l'une des équipes en lice, dont le skipper et superviseur technique est Franck Cammas. Passionnant !

jeudi 25 août 2011

les facéties publicitaires de Djoko

Pour le nouveau spot de Head, son équipementier, le tennisman serbe Novak Djokovic a parodié sa collègue russe Maria Sharapova. Un rôle qui prouve une fois de plus son humour!  








Machine à gagner, certes. Mais aussi grand imitateur ! Quelques exemples…










lundi 22 août 2011

plongeon extrême à Boston


Le Britannique Gary Hunt a gagné ce week-end la 6e étape des Red Bull Cliff Diving Series 2011. Il mène le classement général provisoire, à une épreuve de la fin de saison, le 4 septembre, en Ukraine.

Pour la première fois, une ville américaine accueillait cette compétition : Boston.
L'occasion de belles images urbaines !

Michal Navratil (Rép. Tchèque)
Gary Hunt
Artem Silchenko (Russie)
Andy Jones (USA)

© Red Bull photofiles


Red Bull Cliff Diving World Series 2011 - Boston - Event Highlights from world of freesports on Vimeo.

mardi 16 août 2011

la nouvelle vidéo de Danny MacAskill : ça déchire !


Voici Industrial revolutions, le tout nouveau film de Danny MacAskilll'artiste britannique du BMX… Sur la musique de The Wolves, de Ben Howard, l'Ecossais trouve l'inspiration dans l'ambiance postindustrielle d'usines désaffectées. C'est magnifique.
En novembre, son film Way Back Home, sur la route de son île de Skye natale, m'avait déjà bluffée (voir ici). 


© www.dannymacaskill.co.uk
A 25 ans, le jeune pro du trial enflamme régulièrement le web depuis avril 2009. Il avait alors proposé la vidéo Inspired Bicycles, tournée à Edinburgh et montée sur la musique de The Funeral de Band of Horses. Résultat : elle a déjà été vue plus de 26 millions de fois sur youtube ! A redécouvrir ici :



© www.dannymacaskill.co.uk

lundi 15 août 2011

Joan Duru, membre de la french connexion du surf

Le Français Joan Duru sera en lice dès demain au Soöruz Lacanau Pro, étape 6 étoiles du championnat du monde de surf. Une course «à domicile» pour le jeune surfeur de 
22 ans, né à Bayonne et initié au surf dès l'âge de 7 ans à Ondres, puis à Hossegor.
En avril, je l'avais découvert en parlant des Cold Water Classic Series. A ma demande d'interview, c'est son manager Mattin Michaud qui m'avait répondu… pas avare d'infos. J'ai mis un peu de temps avant de publier cet article, mais le voici enfin !


© Volcom

Joan a débuté tout petit dans l'Atlantique. Est-ce que cela donne à son surf une identité particulière ?

Une identité,  c'est peut-être beaucoup dire… Ça lui donne surtout l'habitude d'évoluer dans tous types de conditions de vagues, proches de celles que l'on retrouve sur les compétitions du WQS.  

Comment décrire son style ?
Assez complet, un mix entre old school et new school, mais sa particularité est qu'il aime bien «charger» quand il y a de grosses conditions.

J'ai lu qu'il était assez réservé dans la vie et pourtant explosif sur l'eau. Comment ça s'explique ?
Le surf est naturel chez lui, avec des prédispositions certaines. C'est clairement son terrain d'expression. Après, beaucoup d'émotions et de communication passent par son regard… Ses yeux en disent plus que son langage !

Sa puissance physique est souvent mise en avant… Le résultat d'un entraînement particulier ?
Joan bénéficie d'un héritage familial au niveau physique. L'entraînement est surtout axé sur la force musculaire au niveau des jambes, pour garder de la puissance sur l'intégralité de la vague. Mais le plus important, ça reste de surfer, pour garder un maximum de sensations.

© Volcom
Son endroit préféré pour surfer ?

Chez lui dans les Landes.

Quelques mots sur les Cold Water Series. Pourquoi ça lui plaît ?
Vu ses origines, il a toujours surfé dans des eaux froides. L'hiver, il s'entraîne chez lui, en combinaison… C'est une véritable habitude pour lui.

Que lui manque-t-il pour grimper dans les classements et accéder au World Tour ?
Un peu de chance ! Il a le niveau. En 2009, il finit 15e ex aequo et seuls les 15 premiers accèdent au World Tour… En tout cas, le World Tour est un rêve pour lui car les conditions de vagues y sont souvent optimales (avec des waiting period plus longues) et parce qu'il a envie de se frotter aux meilleurs !



© Volcom
Joan fait partie de la French Connexion avec deux autres surfeurs : Marc Lacomare et Charly Martin. Depuis quelques mois, les 3 amis partagent leurs aventures et leurs exploits via un blog video… qui offre de belles images!
Voici le teaser :

The French Connexion from French Connexion on Vimeo.
Et un film plus récent

One Session at Home from French Connexion on Vimeo.

dimanche 14 août 2011

L'équipe de France de basket en stage à Paris


Le 31 août marquera le début de l'Eurobasket en Lituanie. Cette année, il ne s'agit pas que d'un simple championnat continental… Mais d'un possible sésame pour les JO 2012: l'équipe championne d'Europe et la finaliste seront qualifiées directement, les équipes classées de 3 à 6 seront sélectionnées pour le tournoi de qualification olympique, prévu début juillet 2012.

L'équipe de France, qui a manqué les deux dernières olympiades, souhaite cette fois participer à l'événement ! Elle se prépare donc pour l'Euro depuis la mi-juillet. Mardi, elle a lourdement perdu 77-53 un match amical contre l'Espagne. Samedi et dimanche, réunie pour la première fois depuis cet échec, elle était à Paris pour se remotiver et continuer à travailler… Ce lundi 15 août, elle va rejoindre Londres pour un tournoi "test event".

J'ai assisté ce dimanche à la dernière demi-heure de l'entraînement des Bleus, ouverte aux médias, au stade Pierre-de-Coubertin, puis à une conférence de presse. C'était sympa de voir en live sur le parquet la génération NBA : Tony Parker, Joakim Noah, Boris Diaw, Rony Turiaf… Je partage ici avec vous ce que j'ai recueilli.








Vincent Collet, entraîneur des Bleus

Lacunes. «Suite au match contre l'Espagne, on a travaille sur les deux faiblesses principales qui s'y sont révélées. Notre défense en premier. Parce que pour qu'une équipe soit performante, elle doit d'abord bien défendre. En défendant mal, on se prive de contre-attaque et donc de rythme… L'autre faiblesse, c'est le manque de mobilité offensive. Notre vitesse de course, notre rapidité, doivent redevenir un point fort.»

Londres. «Ce tournoi qu'on va jouer à Londres va permettre de se rendre compte de l'avancée des travaux. Comme il se joue sur la même configuration que le premier tour de l'Euro, il sert vraiment de répétition générale. On va disputer un match tous les soirs… Et c'est vraiment avec les matchs qu'on progresse. C'est indispensable pour élever le niveau même si les entraînements sont bons. Avant l'Espagne, par exemple, on s'est vus trop beaux. Les entraînements étaient satisfaisants, on s'était endormis. Les joueurs savent désormais qu'ils doivent donner plus. »

Varier les plaisirs. «Je voudrais qu'on arrive à offrir de l'alternance. Là on a un jeu trop stéréotypé. On manque de shooteurs et ça pousse nos adversaires à prendre des risques sur nos tirs extérieurs… Il faut qu'on se calque sur le jeu européen, on n'est pas une équipe de NBA ! On ne deviendra jamais aussi forts que les Espagnols sur la mobilité dans l'attaque mais on peut progresser…»

à lire aussi, des photos de Joakim Noah et une interview de Tony Parker

zoom sur Joakim Noah

Parce qu'il est le fils de son père, parce qu'il mesure 2,11 mètres, parce qu'il est doué, parce que c'est déjà une star de la NBA, parce qu'il n'a que 26 ans…














© Toutes les photos : Pauline Leroy - droits réservés

Tony Parker : "ça prend du temps de construire un collectif"

Photos de l'entraînement au stade Pierre-de-Coubertin et propos recueillis en conférence de presse dimanche 14 août à Paris.



Exemple. «Après le match perdu contre l'Espagne, mardi, j'ai été déçu. Ça a été un réveil. Je me suis promis de m'entraîner encore plus dur pour emmener les autres, d'être irréprochable sur l'engagement. C'est à nous, leaders, de montrer l'exemple.»

Collectif. «Notre équipe est jeune. Ça nous prend du temps de construire un collectif. On doit combler nos lacunes. En jouant contre l'Espagne, Joakim Noah n'avait que 3 jours d'expérience avec nous ! Il ne connaissait pas tous les systèmes de jeu.» 

JO. «En 2004 et 2008, on ne s'est pas qualifiés parce que le basket, ça se joue à rien. Les Euros sont toujours d'un niveau très élevé, presque plus que des Mondiaux ou les JO. Il faut qu'on retrouve notre point fort : on est l'une des meilleures défenses européennes. J'espère que la roue va tourner et qu'on aura un peu de chance aussi, car il en faut. On a une équipe très motivée et talentueuse cette année, on tous envie de bien faire.»

Jeunes. «On a tous très envie d'aller aux JO mais je ne veux pas croire que c'est ma dernière chance. On n'a pas 40 ans quand même ! Même si Boris Diaw a quelques cheveux blancs (rires)… ce n'est pas la fin. »

Coach. «Moi des problèmes avec le coach ? Non ! Je n'ai jamais eu de soucis avec mes coaches, je les respecte : je ne leur réponds pas, je fais ce qu'ils me demandent. Vincent Collet est un très bon technicien et j'ai hâte de continuer à travailler avec lui.»

D'après l'équipe mag d'hier, Tony Parker est n°8 dans le classement des sportifs préférés des Français. Je lui ai demandé pour qui il aurait voté, lui. Réponse : Thierry Henry. «Parce que j'ai toujours apprécié le sportif. Et maintenant que je connais l'homme dans la vie, je l'apprécie encore plus.»











© Toutes les photos : Pauline Leroy - droits réservés