jeudi 24 février 2011

nouvelles p'tites infos sur Sébastien Lacroix (combiné nordique)

Oslo accueille les Mondiaux de ski nordique. Jusqu'au 6 mars, la capitale de la Norvège devient capitale des fondeurs et des sauteurs! Parmi les disciplines présentes, le combiné nordique. Samedi: petit tremplin individuel, lundi: petit tremplin par équipes, mercredi: grand tremplin individuel et vendredi 4: grand tremplin par équipes. 

Le Français Jason Lamuy-Chappuis est champion olympique et forcément favori… Mais dans les tricolores, il y a aussi Sébastien Lacroix, que je suis ici.
Le Jurassien de 27 ans a accepté de répondre à de nouvelles p'tites questions.

Qui est ton héros ? Quelqu'un qui t'inspire ?
« Je n'ai pas vraiment de héros… mais si je devais en retenir un, je dirais Valentino Rossi (moto) car j'aimerais avoir son palmarès. Sa notoriété est démesurée et impressionnante. Il a fait de son sport un art et l'a rendu ultra-populaire. C'est un battant et un persévérant qui ne lâche jamais rien. C'est en ça qu'il m'inspire. »

Dans ton sac, il y a…
« Mon téléphone pour pouvoir discuter avec ma famille et mes amis, j'ai aussi mon Ipod pour écouter de la musique et me changer les idées. »

Juste avant d'entrer en piste…
« Je n'ai pas de cri de guerre ou de "slogan", je n'ai pas besoin de ça pour me motiver. La motivation est forcément là quand je suis sur une compét' car je m'entraîne toute l'année pour ça et que j'aime ça. »

Si tu avais un super-pouvoir…
« Celui de stopper la dégradation de la Terre par l'homme. »

Où ranges-tu tes trophées ?
« Les plus importants sont sur mon armoire dans ma chambre, les autres dans des cartons au grenier ou donnés au ski club de Bois d'Amont pour le concours des écoles. »  

© Portrait : P. Leroy, prise le 4 octobre dernier à la journée presse de la fédé de ski. En saut : photo tirée du site Internet de Sébastien : http://www.sebastienlacroix.com

mardi 22 février 2011

Guillaume Néry : l'homme de fond

Aux beaux jours, l'apnéiste Guillaume Néry rejoindra les eaux chaudes de la Méditerranée ou des Caraïbes… Spécialiste du poids constant, il essaiera de battre son record de profondeur : 115 mètres. Un exploit possible grâce à des facultés exceptionnelles qu'il faut aiguiser.
L'hiver, il assure une préparation physique intense. Et pour cela, des grands fonds… au ski de fond, il n'y a qu'un pas ! Guillaume pratique ce sport depuis 3 ans. Il vient même de participer à la Transjurassienne, une course mythique : il a fini 811e sur 3200 participants en bouclant les 42 km en 2h41. 
J'ai voulu savoir pourquoi un plongeur s'entraîne hors-saison en faisant du ski. Interview.

En quoi le ski de fond t'aide pour l'apnée ? 
Le ski de fond se pratique en altitude, donc avec un peu moins d'oxygène qu'à la surface de la mer, c'est déjà un premier intérêt. Ensuite, j'ai pratiqué de nombreux sports d'endurance, et le ski de fond est le plus complet. Travail des jambes, des bras, du dos, c'est top. C'est un sport idéal en terme de préparation cardio-vasculaire.  Il n'y a qu'à regarder les chiffres, les skieurs de fond ont parmi les plus grosses VO2 max* ! Une plus grosse VO2 max va me permettre de mieux récupérer entre les entraînements, d'avoir un rythme cardiaque plus bas au repos, et donc de consommer moins d'O2.

C'est un sport de neige, de froid… Est-ce semblable aux conditions sous-marines ?
L'environnement en mer et en montagne est différent, mais il y a quand même des similitudes. Je n'aime pas le plat, la monotonie, j'ai besoin de m'élever dans les montagnes pour me recharger en énergie. J'aime la verticalité, donc je vais chercher dans les hauteurs la force pour descendre plus bas.

Pendant combien de semaines te consacres-tu au ski ?
Je commence aux premières neiges vers début décembre, et je m'arrête en mars, quand la neige fond et qu'elle retourne à la mer via les rivières. Finalement, je suis le cycle de l'eau tout au long de l'année. J'aime respecter les rythmes de la nature. 

Quelles autres activités pratiques-tu ?
Je m'entraîne en piscine en natation, pour la glisse et la technique. Je fais un peu de musculation pour la puissance. Et d'autres sports de plein air comme les raquettes, et l'été, la rando, le vélo, l'escalade...

* Rappel : Le VO2 max représente le volume maximal d'oxygène que l'organisme peut prélever dans l'air (par la respiration), transporter (par la circulation du sang), et dépenser (par le travail musculaire) dans un temps donné. Plus cette valeur sera élevée, plus la personne sera capable de maintenir un effort longtemps et à une vitesse élevée. 


Autre aspect de la vie hors-saison de Guillaume, son goût pour la photo. Il a ouvert un blog One day, one picture. Très chouette.


Enfin, pour les retardataires, ceux qui rentrent d'une mission sur Mars ou d'une retraite en Inde, et qui auraient manqué Free fall… le revoici ci-dessous ! Ce film magnifique a déjà été vu plus de 8 millions de fois depuis l'année dernière.



© photo 1 capture de Free Fall et photo 2 fournie par Guillaume Néry. 

Vidéo : freeride sous le soleil et sur l'Etna !

Le blanc de la neige et le bleu du ciel… le calme des pentes endormies de l'Etna… une petite parenthèse magique en Sicile pour le freerider Aurélien Ducroz et ses amis Seb Michaud et Adrien Coirier!

dimanche 20 février 2011

Peyo Lizarazu sur la plus grosse vague d'Europe

Mardi et mercredi, sur la côte basque, des vagues géantes se sont formées. A Saint-Jean-de-Luz, Belharra a refait son apparition pour la première fois depuis la fin 2009. C'est la plus grosse vague d'Europe. Elle est surfée depuis 2002. 
Cette fois, elle a atteint 10 mètres de haut. Plusieurs surfeurs expérimentés et accompagnés de jet-ski étaient à l'eau pour tenter de la rider. Parmi eux, Peyo Lizarazu. Selon les spécialistes, il a réussi à dompter l'une des plus belles vagues…


Voici une vidéo (qu'on adorerait voir montée en musique !!)



Vidéo de Benjamin Sanchis

vendredi 18 février 2011

le super-pouvoir de Tessa Worley

Il y a quelques semaines, j'ai interrogé la skieuse Tessa Worley pour glaner mes habituelles p'tites infos… A la question «quel super-pouvoir tu aimerais posséder ?», elle a répondu «Je crois que j'adorerais pouvoir voler!»

Il me semble que, depuis mercredi, aux Mondiaux de ski alpin à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, elle a prouvé qu'elle avait bien ce don !
Elle a d'abord été médaillée d'or avec l'équipe de France lors du "team event", sorte de coupe des Nations disputée sur géant parallèle.
Jeudi, en géant individuel, elle a réalisé une deuxième manche de fou pour rattraper sa première manche ratée. Résultat : elle a remonté de la 19e à la 3e place pour décrocher une belle médaille de bronze.

Son site Internet : http://tessaworley.net/medailles-a-garmisch/



et pour suivre l'actu des membres de l'équipe de France de ski sur mon blog, adhérez à la fanpage

mercredi 16 février 2011

Travis Rice : vol au-dessus d'un lit de poudreuse

L'Américain Travis Rice, 28 ans, est l'un des meilleurs snowboardeurs freestyle du monde. Ce p'tit gars du Wyoming a débuté dans la poudreuse de ses montagnes natales. Il s'est éclaté la rate à 16 ans après une chute et, plus tard, a failli mourir bloqué dans une avalanche… Mais ça ne l'a pas arrêté. 
Backcountry (hors-piste) d'abord, park ensuite. Style et technique. Audace et précision. Il est complet ! Il possède un lourd palmarès dont plusieurs podiums aux XGames. Et ses nombreuses vidéos sont réputées !

Découvrez ici le trailer The art of flight. Il présente un projet qui s'étendra sur 2 ans avec les rideurs Travis Rice, John Jackson, Mark Landvik, Scotty Lago, Jake Blauvelt, Nicolas Muller, Gigi Ruf, DCP et Pat Moore.


3 autres vidéos passées.


That's it that's all

samedi 12 février 2011

A voir : le record du monde de vol à skis

La Norvège constitue le berceau du saut à skis. C'est dans ce pays, à Vikersund, et par un natif du cru, Johan Remen Evensen, qu'un record du monde a été battu ce vendredi… à 246,5 mètres !
LA VIDEO

EN SAVOIR PLUS : 
Cet exploit s'est déroulé dans le cadre de qualifications d'une épreuve de Coupe du monde de vol à skis. Le vol à skis se pratique sur des tremplins géants. Dans les disciplines de saut à skis "classique", la zone-cible d'atterrissage (le fameux point K) se situe à 90 ou 120 mètres.
En vol à skis, on est à K185. Mais de plus en plus, on indique aussi la longueur réelle de la pente. Pour un tremplin géant, ce Hill Size (HS) se situe à 225 mètres ! 
Les skieurs s'élancent à 10 mètres au-dessus du sol et planent durant 7 secondes avant d'atterrir…
Il n'existe que 5 tremplins géants homologués dans le monde : à Planica (Slovénie), Harrachov (République tchèque), Tauplitz (Autriche), Oberstdorf (Allemagne) et Viikersund (Norvège)…
Ce dernier est le plus grand de tous. Adossé à la pente naturelle de la montagne, il existe depuis 1936 et a été remodelé plusieurs fois jusqu'à sa version actuelle, ultra-moderne et monstrueuse. Le record de ce vendredi était donc prévisible et même plannifié.
Les précédents :
- 239 m: Bjorn Einar Romoren, Planica, 20 mars 2005
- 243 m: Johan Remen Evensen, Vikersund , ce vendredi…
Un nouveau record sera probablement établi très prochainement. Le chiffre des 250 mètres est souvent évoqué.

vendredi 11 février 2011

Chuck Patterson, le skieur de tubes

Sa devise c'est : «on n'arrête pas de s'amuser parce qu'on devient vieux, mais on devient vieux parce qu'on arrête de s'amuser !»
A près de 42 ans, Chuck Patterson n'est pas près de devenir vieux car c'est un éternel joueur. Cet Américain évolue sur tous les terrains de glisse : ski et snowboard sur neige, wakeboard, standup paddle, surf et kitesurf sur l'eau… Amateur de gros tubes, il pratique le tow surf (surf tracté par un scooter des mers, technique utilisée par Laird Hamilton entre autres). En mêlant tout cela, il a inventé une nouvelle tendance : le waveski, ou ski sur vagues !
«Je ne veux pas que ça soit considéré comme du cirque, dit-il. Depuis mon enfance, une force me pousse à me dépasser. Et que je veux prouver qu'il est possible de skier sur les vagues». A vous de juger avec cette vidéo tout récente tournée sur Jaws,  à Hawaï…


Wave Skiing 2.0 - JAWS - Freeski TV s04e16

en caméra embarquée (vidéo de l'an dernier)

Wave skiing in Cali from Chuck Patterson on Vimeo.

jeudi 10 février 2011

Bode Miller : le givré fait du ski




Cette vidéo montre le SuperG incroyable couru par Bode Miller mercredi, lors des Mondiaux de ski à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. Un point de plus dans la longue liste des raisons pour lesquelles l'Américain de 33 ans est, depuis longtemps, mon chouchou! Il s'alignera samedi dans la descente. Portrait.


«Si je vivais pieds nus, c'est parce que je ne voulais pas porter de chaussures et, plus important, que personne ne m'y obligeait». Dans son autobiographie, Bode Miller raconte son enfance dans une famille hippie. Il a grandi dans une ferme sans eau courante ni électricité. Ses parents l'ont éduqué à domicile et il n'a été scolarisé qu'à partir de leur divorce, en CM1. Sa vie était toute tournée vers le sport : tennis, foot et enfin ski alpin.

Comme si l'atypisme était dans ses gènes, Bode Miller a continué, une fois adulte, à ne rien faire comme les autres! Dilettante et bad boy, ce fêtard réputé s'est souvent montré plus assidû aux discothèques qu'à l'hygiène de vie recommandée au haut-niveau. Il a avoué avoir pris des départs de courses en état d'ébriété… Grande gueule, ses propos ont parfois créé la polémique, comme : "La lutte contre le dopage est tellement en retard et inefficace qu'on n'a qu'à légaliser l'EPO." Individualiste, il a un moment évité la délégation américaine de ski et parcouru le circuit de Coupe du monde avec sa propre équipe. Il voyageait en camping-car, dans lequel il profitait de sa propre nourriture et de son propre lit, bien meilleurs que ceux des hôtels! 


Sur les skis, son style non académique frôle toujours le déséquilibre. Position très en arrière, trajectoires risquées,  acrobaties sur les carres, il cherche la limite. Résultat : il a été sorti ou disqualifié d'environ un tiers de ses courses ! Pour les autres, Bode s'en sort grâce à sa force athlétique, acquise grâce à de nombreux exercices de trampoline. Au final, sa polyvalence reste exceptionnelle : il est l'un des rares skieurs à s'être imposé dans les 5 disciplines (slalom, géant, combiné, superG et descente).

Alors génial, surdoué, fantasque, haut en couleurs, provocateur, électron libre, fou furieux, politiquement incorrect, «Funambule», déjanté? On ne peut pas qualifier Bode Miller. Il est inclassable. 

Palmarès :
• 5 médailles olympiques : 1 d'or, 3 d'argent et 1 de bronze (obtenues en 2002 et 2010)
• 4 titres de champion du monde : descente 2005, SuperG 2005,  géant 2003, combiné 2003.
• 380 départs en Coupe du monde depuis novembre 1997, 71 podiums dont 32 victoires

© photos et spot de pub «I'm a speedoholic» («je suis accro à la vitesse») : Head

lundi 7 février 2011

Garde à vous ! Skiez…


Caporal-chef Jean-Baptiste Grange. 
Caporal-chef Adrien Théaux. 
Caporal Tessa Worley. Chasseur Anémone Marmottan. Douanier Julien Lizeroux… Casque et képi. Combinaison et treillis. Sous les drapeaux, le fart. Alors que débutent les Mondiaux de ski alpin, savez-vous que la plupart des membres de l'équipe de France font partie des armées ou des douanes ?


Les skieurs doivent préserver leur statut d'amateur. Et survivre financièrement dans un milieu où peu se contentent du sponsoring. Conséquence : ils ont besoin d'une activité professionnelle. Les administrations, elles, cherchent à rayonner et à améliorer leur popularité. D'où leur association. 

La défense ou les douanes apportent aux skieurs un contrat de salariés (annuel, renouvelable). Et ce qui va avec : revenu, couverture sociale, cotisation retraite et garanties en cas d'accident. Elles facilitent leur intégration à une formation continue et leur inscription aux concours internes, ce qui peut leur inspirer une reconversion. 
En échange, les skieurs portent l'écusson sur leurs tenues et participent aux championnats de leur administration de tutelle. Par dessus tout, ils doivent promouvoir son image et faire honneur à la patrie. Une sorte d'obligation éthique en plus de leur ambition sportive !


Côté douanes, tout a commencé dans les années 1950 quand, pour faire face à la contrebande dans les Alpes et les Pyrénées, les brigades de montagne se créaient. On faisait alors appel aux skieurs de haut-niveau pour les entraîner. Dans les années 1960, les premiers skieurs sous contrat assuraient, pendant l'été, des missions d'auxiliaires pour leur administration d'attache. Jean-Claude Killy qui était douanier à l'intersaison, on l'a tous oublié !

Ce n'est plus le cas actuellement. Les exigences du sport de haut-niveau impliquent un entraînement dense et une présence quasi-permanente en équipe de France, ce qui ne laisse de place à aucune autre activité. Les skieurs ne doivent donc pas vivre en caserne, ils ne sont pas appelés pour partir au front et n'assurent pas de patrouilles aux frontières ! A l'inverse, leur administration ne s'occupe pas de leur entraînement technique. Elle les invite simplement à des défilés, des cérémonies, voire des stages commandos… pour alimenter leur sentiment d'appartenance au corps institutionnel. Bref, les skieurs sont recrutés pour le prestige, la parade, le symbole. Pas pour prendre les armes…






DOUANES
Equipe de France des douanes 2011 :
SKI ALPIN : Marie Marchand-Arvier, Marion Rolland, Taïna Barioz, Sandrine Aubert, Claire Dautherives, Nastasia Noens, Yannick Bertrand, Pierre-Emmanuel Dalcin, Gauthier De Tessieres, Thomas Fanara, Cyprien Richard, Julien Lizeroux, Thomas Mermillod-Blondin, Johan Clarey. BIATHLON : Marie-Laure Brunet, Pauline Macabies, Marie Dorin, Jean-Guillaume Béatrix, Alexis Boeuf, Loïs Habert. SKI DE FOND : Aurore Cuinet, Caroline Weibel, Maurice Manificat, Jean-Marc Gaillard, Christophe Perrillat. COMBINE NORDIQUE : Jason Lamy Chappuis, Maxime Laheurte. SAUT : Vincent Descombes Sevoie. 
La "douane olympique" accueille aussi des sportifs d'autres disciplines : judo, escrime, tir… 

DEFENSE
La défense a environ 18O sportifs sous contrat. Un exemple : le nageur Alain Bernard est gendarme.
Equipe de France militaire de ski : http://www.emhm.terre.defense.gouv.fr

samedi 5 février 2011

MERCATO : les spots de Kim Chapiron pour Nike

Mercato, c'est une rubrique qui explore le sport côté marques, sponsoring, business…


Nike, nouvel équipementier de l'équipe de France de foot, embauche la jeune génération du cinéma français !  Des spots, visibles dans les cinémas MK2, sont signés du réalisateur Kim Chapiron, fondateur de la boîte de prod Kourtrajmé et compagnon à la ville de Ludivine Sagnier.

Le premier film, mon préféré, était « Enfants de la patrie» avec François Levantal, Montfermeil FC, Villemomble Sports Football.
Enfants de la Patrie from La MJC on Vimeo.


« Dripping», le tout nouveau clip, met en scène le rappeur Oxmo Puccino et le footballeur Eric Abidal.



une vidéo de Julien Régnier : à couper le souffle…

Julien Régnier est une forte personnalité du ski freestyle en France. Cet ancien membre de l'équipe de france de ski de bosses a arrêté après les JO de Nagano. Il est devenu concepteur de skis, inventeur du Linecatcher… et réalisateur de vidéos.
Voici la dernière en date.  
Self-Edit 2010. Musique : Poni Hoax "The Paper Bride". Filmé sur deux trips en Alaska avec quelques sauts à Vars. Caméra embarquée : GoPro. 

mercredi 2 février 2011

un petit tour du monde en carres


Dans le genre sport «chelou», voici le «ice cross downhill» ou «patinage de descente extrême». 4 patineurs font la course sur une piste longue de 300 à 400 mètres, en dénivelé, le premier en bas ayant gagné. La tenue ressemble à celle des hockeyeurs. Le tracé, comprenant côtes et pentes, virages serrés et sauts, rappelle celui des cross de snowboard ou de ski. Les courses se déroulent en ville devant des milliers de spectateurs. Spectaculaire!


La discipline existe depuis une petite dizaine d'années. Mais le Red Bull Crashed Ice, une sorte de championnat du monde, prend chaque année davantage d'ampleur. Le circuit 2011 vient de commencer : la première étape a eu lieu il y a 15 jours à Munich. Suit Valkenburg (Pays-Bas) ce samedi. Puis Moscou le 26 février et Québec le 19 mars.


Une vingtaine de nations sont représentées. Finlandais, Suédois, Canadiens se partagent en général les podiums avec quelques Tchèques.






Les photos et la vidéo ont été prises durant l'étape de Munich le 15 janvier. 
© photos 1-2-5-6 : Andreas Schaad/Global Newsroom/Red Bull
© photos 3-4 : Balazs Gardi/Global Newsroom/Red Bull
© photo 7 : Daniel Grund/Global Newsroom/Red Bull