jeudi 15 décembre 2011

3 petites vidéos

En match-exhibition à La Réunion, où ils se sont accordé une semaine de vacances, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont présenté une choré assez réussie!


Les freestyleurs Xavier Bertoni et Kevin Rolland proposent le premier épisode de la 3e saison de followus.tv, le feuilleton de leurs aventures en vidéo. Un montage et une musique toujours au top (orthographe toujours glop, en revanche!!). Et des gars qui gagnent en maturité… 


Une nouvelle vidéo réalisée par Arnaud Blin, l'un des promoteurs du freebord (relire les articles sur ce sport ici) : jolie musique et jolie glisse !

Southern Alps Session from CHoE on Vimeo.

dimanche 11 décembre 2011

De nouvelles p'tites infos sur Tessa Worley et Taïna Barioz


Les experts "neige" de la fédé internationale viennent de donner leur accord : il y aura bien une étape de Coupe du monde de ski alpin féminin à Courchevel le week-end prochain.
Au programme:  un géant le samedi 17 et un slalom le dimanche 18.


Les Françaises Tessa Worley et Taïna Barioz courront à domicile. Cette semaine, elles vont s'entraîner à Val-Thorens.

L'occasion de publier leurs réponses à un petit questionnaire sur leurs impressions concernant leur sport…

• Ce que tu aimes le moins dans les entraînements ? 
Tessa : Les intervalles, l'été! C'est souvent les séances de physique les plus dures, mais une fois qu'elles sont faites on se sent bien.
Taïna : Avoir froid.

• Ce que tu aimes le moins dans la compétition en ski ? 
Tessa : Être déçue après une course, "déskier" comme on dit.
Taïna : Quand les courses sont annulées ou reportées à cause du mauvais temps.

• Si tu pouvais instaurer une nouvelle règle dans ton sport, ce serait quoi ? 
Taïna : Qu'il y ait moins de réglementation au niveau du matériel, par exemple pour les tailles des marques sur les casques ou les masques.

• Une adversaire que tu apprécies particulièrement ? 
Tessa : Karbon (ndlr : Denise Karbon, Italienne) ou Poutiainen (Tanja Poutiainen, Finlandaise). Des références. Et en plus, elles sont très gentilles et humbles. 

• Quelle compétition rêverais-tu le plus de gagner ? 
Tessa : Le géant de Sölden, les Jeux, les Championnats du Monde, les Globes… comme tout le monde!
Taïna : N'importe laquelle. Gagner c'est ça qui compte… pas laquelle c'est!

• Penses-tu parfois à ta vie après le ski ? 
Tessa : Pour le moment je n'y pense pas et je n'arrive pas encore à me projeter...
Taïna : J'y pense parfois. Mais pour l'instant, j'aime vraiment ce que je fais, alors je profite.




jeudi 8 décembre 2011

Modération

Devant la recrudescence des spam, j'ai instauré un système de modération sur ce blog.
Je n'autoriserai désormais que les commentaires pertinents ;-)

Merci de votre compréhension

mercredi 7 décembre 2011

Votez pour vos coups de cœur 2011 dans Spoportivement


Comment avez-vous vécu cette année de sport en compagnie de Spoportivement ?
Sur la colonne de droite de cette page d'accueil… vous pouvez voter pour vos "coups de cœur 2011".

• Pour le sportif de l'année, la sportive de l'année et le sportif de l'extrême…
Les nominés sont des personnalités que j'ai rencontrées, interviewées ou suivies de près.

• L'article de l'année
Il s'agit de reportages ou d'enquêtes où j'ai donné de ma personne!

• Le portrait de l'année
Il s'agit d'articles rédigés à partir de doc.

5 catégories, 1 clic par vote = 5 secondes de votre temps !
N'hésitez pas à remonter les archives du blog pour relire les articles…
Vous pouvez aussi partager le lien du blog pour faire sa promotion ainsi que celle du sondage.

samedi 3 décembre 2011

dans l'équipe de France avec Marie Marchand-Arvier

 octobre 2010 © P. Leroy
Marie Marchand-Arvier, 26 ans, a fait une excellente descente à Lake Louise ce samedi avec une 2e place derrière l'Américaine Lindsey Vonn !

Après une saison 2010-2011 décevante, où elle a beaucoup douté psychologiquement, Marie a attaqué cette nouvelle saison remontée, plus sereine… et ça paye déjà.

Avant son départ au Canada, Marie, habituée de ce blog, avait répondu à un petit questionnaire sur l'équipe de France.

Dans l'équipe de France de ski, tu choisirais qui…
- pour partir en vacances ? Aurélie Revillet, pour faire plein de sports différents et découvrir la nourriture exotique. 
 - pour monter une affaire ? Julien Lizeroux : au top en public relations, toujours le sourire et beaucoup de perspicacité. 
 - pour partager une bonne bouffe ? Thomas Fanara, je crois savoir qu'il cuisine très bien! 
© site http://www.marie-ma.com/
 - pour t'entraîner ? Un des mecs du groupe vitesse. 
 - pour s'affronter en jeux vidéo ? Marion Rolland, au top des jeux et des nouvelles technologies. 
 - pour aller acheter des fringues ? Nastasia Noens et Claire Dautherives, 2 femmes qui ont beaucoup de goût. 
- pour parler de sujets sérieux autour d'un verre ? Yannick Bertrand, il sait écouter et se faire écouter. 
- pour organiser ta fête d'anniversaire ? Quelqu'un qui me connaît bien, peut-être les filles de mon groupe vitesse.


jeudi 1 décembre 2011

Marion Rolland déteste le mauvais temps

octobre 2010 à Paris © P. Leroy
Marion Rolland, 29 ans, est à Lake Louise au Canada avec l'équipe de France féminine de vitesse. Elle a fait 2 belles séances d'entraînement en descente avec une 8e et une 6e place. Demain, vendredi 2 décembre, place à la course !

Avant de partir en Amérique du Nord, Marion avait répondu à l'un de mes petits questionnaires… Thème : sa vision du ski.

• ce que tu aimes le moins dans les entraînements en ski ? La pluie ou la neige mouillée ! Quand tu rentres tout trempé au point de pouvoir essorer tes gants à la main. Skier sous la pluie, c'est vraiment pas fun du tout !
• ce que tu aimes le moins dans la compétition en ski ? Les mauvaises conditions météo qui décalent d'heure en heure le départ de la course. C'est difficile à gérer, il faut essayer de perdre le moins d'énergie possible et de s'adapter au mieux.
• une adversaire que tu apprécies particulièrement ? Daniela Merighetti, l'Italienne. C'est une fille qui a toujours le sourire et qui est vraiment très sympa et abordable.
© facebook de Marion
• si tu pouvais instaurer une nouvelle règle dans ton sport, ce serait quoi ? Faire plus de compétitions en commun avec les garçons. Je pense que ça serait bien de se retrouver sur les même sites de temps en temps, avec des compèt en alternance sur la même semaine. Ça serait sûrement très galère pour l'organisation, mais je pense que ça serait sympa pour le public.
quelle compétition rêverais-tu le plus de gagner ? Toutes ^^ ! Une en France, ça serait génial je pense.
• penses-tu parfois à ta vie après le ski ? J'y pense bien sûr, mais je ne sais vraiment pas encore vers quoi je m'orienterai... Je change sans arrêt d'idées suivant les envies et mes passions du moment !

Sites : http://www.marionrolland.com/ http://www.equipefrancedouane.fr/

dimanche 27 novembre 2011

Arnaud Assoumani : le rêve olympique d'un athlète handisport


La rubrique "London Calling" présente des sportifs qui participeront ou qui rêvent de participer, l'été prochain, aux Jeux olympiques (27 juillet-12 août) ou paralympiques  (29 août-9 septembre).

© P. Leroy
La Team EDF s'est réunie pour quelques jours de séminaire et d'entraînements la semaine dernière à Londres. Dans cette Team, il y a Arnaud Assoumani, 26 ans, sauteur en longueur, que j'avais rencontré en septembre à Paris. Un homme à la tête bien faite (il est du genre "canon") et bien pleine (musicien, ancien étudiant à Sciences-Po ou en cinéma, entre autres)…

Mais Arnaud est surtout un athlète atypique : né sans avant-bras gauche et champion paralympique 2008, il rêve de se mêler aux valides à Londres l'an prochain ! S'il y arrive, il sera alors le premier Français à doubler Jeux Olympiques et Paralympiques. 
Interview.


Ce rêve de participer aux JO en saut en longueur avec les valides, il est réalisable ?
Le premier objectif, c'est de passer les minimas, fixés à 8,20 mètres (ndlr : son record personnel est à 7,82 m depuis 2010). En ce moment, on est en hiver et on se prépare juste pour les championnats indoor en mars… Mais dès avril, on attaque les meetings en plein air. C'est à partir de là que je pourrai tenter ma chance ! Je sais que j'en suis capable. Mais la saison estivale sera courte car la deadline pour les minimas est fixée aux Championnats de France, à Angers, du 13 au 15 juin. 
Tu as aussi des projets aux Jeux Paralympiques ?
Bien sûr. Aux Paralympiques, je suis déjà qualifié sur ma spécialité, la longueur, avec un mètre d'avance sur les minimas. Sinon, je peux viser des médailles dans d'autres disciplines : triple saut, hauteur, 100m, 200m, 4x100m… Mais ma priorité, ce sont les JO.

Tu aurais aimé te lancer avec les valides plus tôt ?
Je m'entraîne avec eux depuis que je pratique l'athlétisme donc je les connais bien ! J'ai envie de concourir avec eux depuis 2008. Mais j'ai été blessé. Je me suis retrouvé en retard pour me qualifier pour les Mondiaux de Daegu cet été… Je n'ai pas pu m'exprimer à 100% et cela a créé beaucoup de frustration. 

© Team EDF
Ton projet rappelle celui d'Oscar Pistorius (ndlr :  coureur sud-africain amputé des 2 tibias, engagé aux Mondiaux de Daegu sur 400 mètres et même médaillé d'argent en relais)
Je le respecte ! Mais nos situations sont différentes. Lui c'est un athlète hors-norme : il survole sa discipline en handisport (ndlr : 3 médailles d'or en 100-200 et 400m en 2008). Et chez les valides, on peut considérer que ses prothèses lui apportent certains atouts. Du coup, en réalité, on peut seulement le comparer aux autres athlètes qui ont le même niveau de handicap que lui. Moi, en saut en longueur, ma prothèse ne m'apporte aucun avantage ! 

T'impliques-tu dans la recherche sur la conception de cette prothèse ?
Oui, je cultive cet intérêt technique et je collabore avec les ingénieurs. Le perfectionnement de la prothèse s'appuie sur des technologies de pointe, on s'aide de la 3D, avec la motion capture comme en jeu vidéo. Pour une question d'équilibre, je peux déjà la plier à 90°, mais maintenant on cherche à calculer son poids idéal…

Sur quels autres aspects bases-tu ta préparation olympique ?
Pour la technique sur le saut, je travaille avec Jean-Hervé Stievenart, l'ancien entraîneur de Teddy Tamgho au triple saut. J'ai aussi un préparateur physique, un kiné, un père nutritionniste… Cette année, on ne va rien révolutionner, mais tout affiner.



Récit d'Arnaud sur ses précédentes expériences paralympiques sur http://www.interviewsport.fr/arnaud_assoumani.php

vendredi 25 novembre 2011

Anémone Marmottan : qualité? curieuse, défaut? impatiente

© Team Caisse d'Epargne
Âge : 23 ans. Profession : militaire. Signe particulier : skie depuis qu'elle a 2 ans !
Anémone Marmottan, membre de l'équipe de France, a participé à ses premières courses de Coupe du monde lors de la saison 2008-2009.  L'année suivante, elle fait plusieurs top 20 en géant et en slalom. Aux JO de Vancouver, elle se classe 11e en géant. L'an dernier, dans cette même discipline, elle finit 14e aux Mondiaux et cloture la saison à la 11e place mondiale.

Après ses coéquipières Tessa Worley et Taïna Barioz, elle a répondu à mes questions… L'objectif : mieux connaître sa personnalité avant l'épreuve d'Aspen, ce samedi.

- ta chanson préférée ? Still loving you des Scorpions
- ton film préféré ? Les bronzés font du ski
- dans quel autre sport aurais-tu aimé être pro ? l'athlétisme
- si tu pouvais partir en vacances n'importe où, là tout de suite, tu irais où ? en Grèce
- un monument du monde qui te fascine ? la tour Eiffel
- ton juron préféré ? merde
- ta principale qualité ? curieuse
- ton principal défaut ? impatiente
- la faute que tu pardonnes le plus facilement ? la gourmandise

© capture de son site officiel

Côté sport : 
- ce que tu aimes le moins dans les entraînements ? le ski en dôme
- ce que tu aimes le moins dans la compétition ? mettre les chaussures de ski
- une adversaire que tu apprécies particulièrement ? Anne-Sophie Barthet
- si tu pouvais instaurer une nouvelle règle dans ton sport… un circuit commun avec les hommes
- quelle compétition rêves-tu le plus de gagner ? Solden
- penses-tu parfois à ta vie après le ski ? non


Pour approfondir, découvrez son site Internet officiel ici.


vendredi 18 novembre 2011

Dans l'équipe de France de ski… avec Tessa Worley

capture du site officiel
Après Taïna Barioz (relire ici), c'est Tessa Worley (site officiel ici) qui a accepté de répondre à mon petit questionnaire sur l'équipe de France de ski. Elle a séché sur certaines questions… mais on sent qu'elle aime l'ambiance avec ses copines !



Rappel, Tessa, 22ans, a fini 2e de la Coupe du monde de géant la saison passée et 16e du classement général. Elle est aussi vice-championne du monde de géant. A Aspen, où la Coupe du monde de géant fait étape la semaine prochaine, elle avait gagné en 2010…

© P. Leroy
Dans l'équipe de France de ski, tu choisirais qui…
- pour partir en vacances? Plusieurs copains des équipes pour passer une bonne semaine entre amis au soleil!
- pour monter une affaire? ??
- pour partager une bonne bouffe? Taïna, Robin, Margot, François, Jenny, Julien... qui habitent un peu dans le même coin.
- pour sortir draguer? Les filles du groupe.
- pour t'entraîner? Mon groupe! Et les garçons aussi : c'est une motivation en plus et ça élève le niveau.
- pour s'affronter en jeux vidéo? Les filles du groupe. Nous jouons à la wii lors de longs stages comme à Ushuaia. Nos jeux préférés : just dance, karaoké et guitare hero.
- pour aller acheter des fringues? Les filles du groupe bien sûr! On le fait déjà tout le temps quand on a du temps en déplacement.
- pour parler de sujets sérieux autour d'un verre? ??
- pour aller à la pêche? ???? Je ne suis jamais allée à la pêche. Mais Vincent Jay est un grand chasseur! 
- pour organiser ta fête d'anniversaire? Les filles. Je suis tout le temps en stage pour mon anniversaire. Et on arrive tout le temps à faire quelque chose de sympa pour les anniversaires!
Pour résumer on fait beaucoup de choses ensemble avec les filles du groupe! En fait on vit presque toute l'année ensemble!

mercredi 16 novembre 2011

bredouille aux Golden Blog Awards


Je reviens de la cérémonie des Golden Blog Awards.
Handnews est le vainqueur dans la catégorie sport ! Bravo à eux.

Dans les travées de la très belle salle du très imposant Hôtel de Ville de Paris, j'ai rencontré Vincent, créateur et "chef" de En Pleine Lucarne… J'y envisage un retour plus régulier à travers une rubrique vidéo en remplacement de "la télé de Popo" qui ne m'inspire plus.
Bref, à bientôt pour d'autres news.

mardi 15 novembre 2011

plongée dans l'équipe de France de ski… avec Taïna Barioz



10 skieuses françaises du groupe Technique sont parties aux Etats-Unis samedi dernier. 
Il s'agit de Tessa Worley, Taïna Barioz, Anémone Marmottan, Anne-Sophie Barthet, Nastasia Noens, Marion Bertrand, Claire Dautherives, Laurie Mougel, Sandrine Aubert et Olivia Gallay.

Elles se sont posées dans le Colorado pour préparer l'étape de Coupe du monde d'Aspen de la semaine prochaine : un géant le 26 novembre et un slalom le 27.

capture du site officiel de Taïna
J'ai proposé un petit questionnaire à certaines de ces filles pour mieux connaître l'ambiance en équipe de France.

Aujourd'hui, réponses de Taïna Barioz (découvrez son tout nouveau site officiel, très réussi).

Dans l'équipe de France de ski, tu choisirais qui…
- pour partir en vacances? Tessa, car on a la même vision du repos après la saison.
- pour monter une affaire? Claire, car c'est la plus responsable.
- pour partager une bonne bouffe? Anémone, car il n'y a qu'elle qui sait choisir le vin!!
- pour sortir draguer? On ne sort pas vraiment draguer… mais on va dire en soirée avec toutes les filles du groupe.
- pour t'entraîner? On s'entraîne toujours toutes ensemble et ça se passe très bien. Mais ça pourrait être aussi intéressant de s'entraîner plus souvent avec les garçons pour élargir nos horizons.
Taïna l'an dernier à Paris ©P. Leroy
- pour s'affronter en jeux vidéo? Laurie, elle est la meilleure.
- pour aller acheter des fringues? Encore une fois n'importe quelle fille du groupe, c'est encore une activité qu'on fait à plusieurs!
- pour parler de sujets sérieux autour d'un verre? idem
- pour aller à la pêche? Anne-Sophie, à mon avis c'est elle qui apprécie le plus la nature et le silence!
- pour organiser ta fête d'anniversaire? Anne-Sophie pour la liste d'invités, Anémone pour le buffet, Tessa pour la musique, Nasta pour me choisir une tenue...

© Questionnaire inspiré d'interviews réaliséess sur le site de la FFT pendant Roland-Garros.

vendredi 11 novembre 2011

Skyliners : le film de Seb Montaz enfin en ligne

C'est 11 novembre, c'est cadeau = le magnifique film de Seb Montaz sur les Skyliners,
les "funambules" d'altitude, est enfin dispo.
40 minutes entre les Alpes, la Norvège, le Verdon, Bagnolet…
Images de folie, BO de folie = vous allez adorer et en redemander !

Cliquer sur ce lien : 

http://www.sebmontaz.com/videos/237-i-believe-i-can-fly-flight-of-the-frenchies



jeudi 10 novembre 2011

Bercy day 3 : quelques frenchies

Adrian Mannarino (battu par Roger Federer)


Edouard Roger-Vasselin et Arnaud Clément se qualifient
pour le 2e tour en double






Gilles Simon (battu par Juan Monaco)


Gael Monfils (battu par Feliciano Lopez)



mercredi 9 novembre 2011

Bercy day 3 - Djoko-Roger : duel en images


Aujourd'hui, j'ai vu jouer Novak Djokovic (vainqueur du Croate Ivan Dodig 6-4, 6-3) et Roger Federer (vainqueur du Français Adrian Mannarino 6-2, 6-3). Voici mises en parallèle quelques-unes de mes photos…











toutes les photos ©Pauline Leroy

Vidéo de surf : 27 mètres, la plus grande vague du monde

Inratable aujourd'hui… la magnifique vidéo d'ESPN montrant le surfeur hawaïen Garrett McManara sur la plus haute vague du monde ! 
Cela a été tourné dans le canyon de Nazaré, au Portugal. Un endroit où il était déjà allé l'an dernier, pour mieux connaître et faire connaître ses vagues… 
Cette fois, la vague-record a été mesurée à 27 mètres de haut.


 


© http://www.garrettmcnamara.com

Bercy day 2 : Jo-Wilfried Tsonga sous toutes les coutures

Jo-Wilfried Tsonga a fait un match de costaud pour battre l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez 6-3, 6-4 et s'est qualifié pour le 3e tour. Voici les images que j'ai pu faire des tribunes : ça ne vaut pas du téléobjectif de photographe pro… mais c'est sympa quand même, non ?

















Dans son interview d'après-match, Jo revient sur son match et surtout, sur la qualité des  balles qu'il n'apprécie pas.

Breaké dans le 2e set, tu as mis un coup d'accélérateur…
Je me suis dit qu'il fallait que je change un peu ma façon de jouer, et que quitte à perdre et à mal jouer, autant tenter les bonnes choses  : être agressif. Je ne m'engageais pas assez dans la balle les jeux précédents, et c'est ce qui m'a empêché de livrer un bon tennis pendant un set et demi.

Tu as dit que les balles du tournoi demandent beaucoup plus d'énergie ?
La surface est assez rapide mais d'autres balles m'auraient mieux convenu… Là, elles ne répondent pas dans la raquette : plus je frappe fort, moins la balle avance. Si je ne l'emporte pas avec tout mon corps, la balle reste dans le filet. J'ai fait des fautes de revers, même de coup droit, inhabituelles. 

Quand tu choisis des balles, tu en demandes 4-5 aux ramasseurs, beaucoup plus que d'habitude.
Oui, j'essaie toujours de récupérer les balles neuves ! Et chaque fois qu'on joue avec les balles neuves, c'est marrant, je joue beaucoup mieux. Ça sort mieux au service, en coup droit, en revers, dans mes slices, je sens mieux la balle.

Une fois que tu le sais, tu peux l'évacuer ?
En fait, c'est super dur (sourire). Je l'évacue au début, et puis ça me rattrape toujours, parce qu'il y a toujours un moment où, au lieu de rater une balle, j'en rate cinq de suite, et ça me rend fou. Ca me met toujours dans une situation un peu difficile. Mais bien sûr, je travaille pour essayer d'évacuer ça !

Tu es à une victoire du Masters, est-ce que tu y penses dans un coin de ta tête ?
Honnêtement, je ne me pose pas trop la question. J'ai envie de bien jouer ici. Bercy est un objectif : c'est une surface pour moi, je suis capable de faire quelque chose de bien. Le Masters, c'est un peu la cerise sur le gâteau. En début de saison, personne ne pensait que j'allais y aller, à part moi peut-être ! 

Vas-tu jeter un coup d'œil au match de Djoko demain, puisqu'il est dans ta partie de tableau, pour savoir dans quel état il est ?
Non, tout simplement parce que j'ai un prochain match à jouer, je joue les matches les uns après les autres. Voilà !

Entre vous, vous parlez du fait qu'il vienne ou pas, qu’il soit capable de jouer ou pas ?
Non, je m'en fous !


Toutes les photos ©Pauline Leroy